Croisière en eaux troubles

container-ship_0

Le transport maritime représentera 17% d’émission de GES en 2050, et se trouve hors cadre des accords sur la réduction des GES de la COP 21.©DR

Les zones mortes, ou zones hypoxiques, sont des régions océaniques où le taux d’oxygène est au plus bas, provoquant ainsi l’asphyxie de la faune marine. La cause principale de ce phénomène est liée à la pollution humaine : pesticides et réchauffement climatique l’accélèrent. De nombreux scientifiques du monde entier considèrent ces zones mortes comme une menace majeure.

1 porte conteneurs = 50 millions d’automobiles ! « En 2003, un rapport de l’Organisation des Nations Unies estimait à 150 le nombre de zones mortes dans les océans. Cinq ans plus tard, une étude publiée par l’Institut de sciences marines de Virginie en dénombrait plus de 400. Et elles ne cessent de progresser depuis. Réparties sur environ 245 000 kilomètres carrés selon des constatations scientifiques, ces zones se trouvent principalement dans le Pacifique sud, la mer Baltique, les côtes de Namibie ou encore dans le golfe de Mexico. Si ces traces d’oxygène venaient à disparaître, ce qui est très probable au vu des scénarios de changement climatique, alors la perte d’azote s’accélérerait aussi. Or, l’azote est un élément essentiel dans la chaîne alimentaire marine. La faune marine s’en trouverait alors inévitablement affectée. Et l’industrie de la pêche serait la première à souffrir des conséquences de ce phénomène. » CQFD. Mais il y a une autre source de pollution des océans … le transport maritime. Montrée du doigt, le secteur a commencé à réagir, il y a 20 ans. En 1997, un standard à 4,5 % de soufre au maximum a été adopté, abaissé à 3,5 % en 2012. Mais ce taux reste 3 500 fois supérieur aux normes actuelles pour les voitures diesel. Ce qui signifie qu’un gros porte-conteneurs peut polluer autant que… 50 millions d’automobiles.

1055262-pourcentage-annuel-de-desoxygenation-a-100m-de-profondeur-en-bleu-les-zones-les-plus-touchees

Le pourcentage d’oxygénation des océans à 100 m de profondeur.©DR

Le transport maritime représentera 17% d’émission de GES en 2050. L’Europe a été la première à aller plus loin. Dans la mer Baltique, la mer du Nord et la Manche, où le trafic maritime est dense et proche de côtes très peuplées, la norme a été abaissée à 0,1 %. L’Amérique du Nord et quelques régions de Chine ont fait de même. Restait à imposer un standard à l’ensemble de la planète. Dès 2008, l’OMI s’est entendu sur le plafond de 0,5 %. Mais la date d’application demeurait incertaine. Sous l’impulsion de l’industrie pétrolière, qui possède plusieurs sièges d’observateurs à l’OMI, une offensive a été lancée pour la repousser à 2025. L’argument-clé : il n’y aura pas assez de carburant répondant aux nouvelles normes pour fournir les quelque 50 000 navires commerciaux de la planète. La pollution des navires s’explique donc par la teneur en soufre de leurs carburants, jusqu’à 3 500 fois plus élevée que le diesel des voitures. Une fois brûlé, ce carburant rejette du dioxyde de soufre, un polluant bien entendu néfaste pour l’environnement et la santé. Un seul navire pollue autant qu’un million de voitures ! Quant aux émissions de CO2, le secteur maritime peine à prendre position. Il représente plus de 90 % des marchandises acheminées dans le monde. Pourtant, il est le seul à n’avoir ni objectif, ni plan pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et à ne pas être contraint par l’Accord de Paris. Cherchez l’erreur. JP.Z

EnregistrerEnregistrer

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s