Avec Trump, la planète fait grise mine

Une centrale à charbon à Merrimack Station dans la ville de Bow

Une centrale à charbon à Merrimack dans la ville de Bow ( New Hampshire). © DR

Sous couvert de développement économique, le très libéral et populiste Trump a commencé le détricotage du projet « Clean Power Plan » mis en place par Obama qui avait pour but d’accélérer la transition énergétique, mais qui n’était pas encore entré en vigueur, puisque , à la demande de certains états conservateurs et d’entreprises d’énergie, celui ci est bloqué par la cour fédérale de Washington.

Seul l’état de Californie a eu le temps et la volonté de mettre en place les nouvelles normes d’émissions et de consommations des véhicules, juste avant le départ d’Obama.

Trump a promis pendant sa campagne électorale un coup de pouce aux centrales à charbon pour créer et conserver les emplois de mineurs menacés par le projet d’Obama.

Pour mémoire : en 2015, 511 centrales à charbon réparties sur le territoire fournissaient 34 % de l’électricité du pays, à égalité avec le gaz naturel 30 %, devant le nucléaire 20 % , l’hydroélectricité 7 %, l’éolien 5 %, le solaire 1 % et le fioul 1 %.

Les ennemis de Trump

La construction de l’oléoduc Keystone XL confié à l’opérateur TransCanada le vendredi 24 mars et qui traverse un territoire indien confirme également sa volonté de mettre à plat toute la politique de son prédécesseur quels que soient les risques environnementaux et climatiques sous couvert d’intérêt national et d’indépendance énergétique.

La durée de vie des générations futures est devenue incompatible avec les profits peu scrupuleux d’une oligarchie de milliardaires américains .

Après les revers sur l’Obama-care et le contrôle de l’immigration, l’environnement et le climat sont devenus les ennemis de Trump.

Lors de sa visite à L’agence de protection de l’environnement (EPA) dont il a réduit le budget d’un quart, il a prononcé les mots suivants : « Je prends des mesures historiques pour mettre fin à des restrictions sur l’énergie américaine, pour mettre fin aux intrusions du gouvernement, pour annuler des réglementations tueuses d’emplois. »

L’entêtement contre la planète

Pour conclure, le décret baptisé « Energy Independance », signé mardi 28 mars par Trump, bloque la mise en œuvre du « Clean Power Plan » de Barack Obama, revient également sur l’interdiction de l’exploitation du charbon sur des terres publiques fédérales, abroge les règles imposant une réduction des émissions de méthane par les producteurs d’hydrocarbures, allège les critères liés aux émissions de carbone lors de la délivrance de permis…

Que penser de cet aveuglement et de cette politique qui n’ont que des effets à court terme sur l’emploi et à long terme sur l’environnement et notre planète ? Espérons que les procédures juridiques contre ces mesures bloqueront suffisamment longtemps la mise en place des ces aberrations.

JPZ

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s