Formules fleuries

Nanterre Jardin_.jpg

Nanterre,  un espace fleuri s’invite sur une réserve foncière. © Ville de Nanterre

Une expression bien troussée en dit parfois autant, voire plus, qu’un discours murement réfléchi. Et dans ce domaine, les invités du colloque « La biodiversité s’invite au jardin », organisé par l’association « Le Pacte pour le jardin », n’ont manqué ni de ressources, ni de profondeur. Ils ont (dé)montré qu’un débat autour des jardins c’est aussi une réflexion sur la vie et sur la survie de l’espèce humaine. Certaines de leurs « sorties » méritent qu’on y revienne.

Faire ou laisser faire ? Il y a par exemple, au sujet de l’interdiction programmée des produits phytosanitaire dans le cadre de la loi sur la biodiversité, cette voix anonyme qui s’est élevée et qui, aux tenants du « laisser faire la nature » dans les jardins (pas de désherbage, pas d’entretien), a prédit l’apparition de « réservoirs épidémiologiques » : les espèces invasives et conquérantes – parfois venues de très loin – y prospéreront et finiront par détruire les écosystèmes locaux. Sitôt dit, un doigt s’est levé : « les insectes ne sont pas tous des gentils ! ». Bref, il faudra de l’huile de coude pour relever le défi. Car, ne l’oublions pas, explique Patrick Mioulane, président de Promojardin : « un jardin, ce n’est pas un ramassis de plantes ! ».

En prendre de la graine. Sur l’effort à fournir, Antoine Jacobson (responsable du Potager du Roi, Ecole Nationale Supérieure du Paysage) renchérit : « lorsqu’on cultive des pommes de terre, on cultive aussi des doryphores ». Dont acte. Mais selon lui, même sans produits de synthèse, les récoltes seront meilleures (prévoir de bonnes mais aussi de mauvaises années), avec la nuance cependant que si « les légumes s’en sortiront », l’avenir des fruits, lui, sera moins rose (moins 50 %). Concernant l’approvisionnement en graines et autres semences, Jean-Sébastien Griffaton, directeur de Radis et Capucine, relativise : il existe des solutions françaises… et aussi « le grand mythe de la réserve mondiale sous les glaces du Groenland » (allusion à la chambre souterraine du Svalbard, cf. notre sélection de liens internet).

Cultiver les jardins. Le mot même de « biodiversité » a suscité des interrogations au cours de cette riche après-midi. C’est un « terme dangereux » car « imprécis » pour Yvette Dattée (présidente du Conseil scientifique de la Société Nationale d’Horticulture de France) : « on ne sait en effet jamais s’il englobe des populations, des cultures, des écosystèmes… ». Pour autant, sur la nécessité d’encourager le jardinage, chacun se rejoint… tout en y apportant sa propre touche. « Le Pacte pour le Jardin » propose ainsi son « manifeste » pour que soient intégrés les jardiniers dans les dispositifs publics autour de la biodiversité. Antoine Jacobson estime, lui, qu’au sens strict « le jardin d’agrément a vécu » du fait du « rapprochement » entre producteurs et consommateurs. Quant à Patrick Mioulane, il résume, en quelques mots bien trouvés, la mesure de l’enjeu : « on a plein de solutions à plein de problèmes : utilisez-nous ! ». G.RdV.

humanite--biodiversite-, balcon a- Venise.jpg

Fenêtre ouverte, en ville,  sur une nature diverse et généreuse © DR

 

liens pour en savoir plus :

 

Sociéte Nationale d’Horticulture de France :

https://www.snhf.org/

Potager du Roi

http://www.potager-du-roi.fr/site/potager/index.htm

Le manifeste du Pacte pour le jardin

http://www.fnmj.net/article.php?idactu=212

Promojardin

http://www.promojardin.com/

A propos de la chambre forte située dans l’archipel du Svalbard

http://www.fao.org/news/story/fr/item/326392/icode/

Le site de Radis et Capucine

http://www.radisetcapucine.com/

LOI n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2016/8/8/DEVL1400720L/jo#JORFARTI000033016245

« La biodiversité s’invite au jardin » : programme

http://jardinot.org/colloque-biodiversite-sinvite-jardin-12-octobre/ 

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Formules fleuries

  1. Thévenin Grazia dit :

    Article très intéressant. La lecture est très claire on « sent la patte du passionné et de l’expertise ». C’est un vrai bonheur de partager ces moments de connaissances fleuries. Merci Eric Burke excellente plume verte !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s